Enfin des nouvelles…

bla bla bla

Entre un travail très prenant et stressant associé à une cicatrisation qui m’a semblé interminable, j’ai été plutôt avare en nouvelles fraîches.
Je peux vous rassurer tout de suite : Elles sont excellentes (pour une fois).
Ce dernier voyage en Tunisie en mai dernier a été salutaire et je viens encore de gagner un galon en pissouserie. Nathy m’a fait “Grand commandeur suprême de la couche-culotte”. Un statut d’excellence et je suis honoré avoir été nommé à ce grade oh! combien prestigieux. Bien sur, je vois venir la horde des jaloux qui diront que je ne me sens plus pisser et ils auront raison. La cicatrisation a pris du temps et il aura fallu patienter un peu plus de 2 mois avant que les petites douleurs et les réveils intempestifs ne disparaissent des écrans radars. Je suis maintenant dans un état de plénitude et franchement je suis heureux d’être devenu ce que je suis. Je passe de bonnes nuits et vu que je suis en vacances pour encore 3 semaines c’est que du bonheur. Coté tenue vestimentaire, elle se résume à sa plus simple expression en été : Short et tee shirt court avec mes vielles sandales de Palestine. A ce propos, j’ai déjà eu quelques moments de grande solitude, car Nathy a sélectionné les tenues autorisées pour cet été et je peux vous assurer que l’apprentissage en public de ma nouvelle condition m’a souvent fait rougir. La dernière fois, je sors de mon travail avec ma comficare de la journée déjà bien mouillée. Culotte plastique à pression suprima par dessus et short noir mais malheureusement ample aux jambes et un peu court. Je m’aperçois que ce dernier laisse entrevoir le bout de la culotte plastique ainsi qu’un peu de la couche et ceci le jour où Intermarché est plein à craquer. Je prends bien sur mon courage à deux mains et j’attends sagement en faisant la queue. Laissant aux regards indiscrets et parfois amusés, le spectacle singulier qui s’offraient à eux. Des anecdotes comme celle-ci il y en aura encore beaucoup et je ne manquerai pas de vous les faire partager.

Premières impressions à J+13

Le 05 Mai, je passais une 5ième et ultime fois sur la table d’opération pour une double incision du sphincter strié. 2 semaines ont passé et bien que mes nuits restent encore un peu délicates je ne peux que constater que l’intervention est une réussite. L’ensemble est encore un peu congestionné et les douleurs s’amenuisent au fil des jours. Difficile de rester assis trop longtemps, aussi je dois ruser lorsque je suis en réunion pour changer de position sur ma chaise (je déteste les réunion). Je suppose aussi que j’ai du avoir une petite infection urinaire en fin de semaine avec pour conséquence une constipation béton. Bref, tout ceci est à surveiller de près et je dois écouter mon corps plus qu’à l’accoutumée. Les bonnes résolutions semaine prochaine : Une alimentation équilibrée et boire beaucoup d’eau. La cicatrisation suit son processus normal et d’ici un mois je ne devrais plus ressentir de douleurs. Coté pratique, la vessie ne fait plus de rétention du tout, sauf allongé où il m’arrive d’être réveillé la nuit une légère envie exacerbée par l’irritation des zones incisées .(normal pour quiconque connaît le principe de la gravité et de l’écoulement des fluides). C’est une renaissance comme nous l’avions rêvé avec Nathy. j’ai vraiment hâte d’être à cet été…L’ensemble sera cicatrisé et décongestionné. Quoi de plus trippant que de se retrouver sur une plage en short avec la couche aux fesses…Comment faire si j’ai envie d’aller me baigner? Comment changer discrètement la couche lorsqu’elle est mouillée au milieu d’une foule de doryphores?

Sphincterotomie Acte 2 !

Petit goût d’amertume pour cette 5ieme visite en Tunisie. Je m’aperçois que mon téléphone est tombé de ma poche dans le taxi qui nous menait à l’hotel. C’est un signe, tout comme la photo d’illustration que Nathy à prise, vue de la fenêtre de la chambre de la clinique : Encore un signe !!!
J’ai pu verrouiller mon iPhone à distance et procéder à l’effacement des données car bien évidemment j’ai fait une croix dessus. Blague à part la sphincterotomie s’est bien passée. Mon urologue m’a clairement fait savoir que cette fois serait la dernière. Comme il le pressentait, le sphincter strié était bien à l’origine de ces nuits agitées. Il s’est résorbé tout seul ! Incroyable !! Une double incision a été nécessaire pour corriger le tir. Il a fait le maximum. Coté convalescence, je dois porter la sonde pendant 5 jours, le temps que la cicatrisation des berges soit entamée pour éviter ainsi une reformation du sphincter (ça serait trop bête). Le retour en France se fera donc avec la poche et sonde en place. La, nous sommes au bar lounge de l’hotel à siroter une bière avant d’aller manger….On vous embrasse…

“Vous êtes un cas à part !”

Bilan Uro-dynamique : “Il faut une double et même triple incision du sphincter. “
Voilà exactement les termes du message que j’ai reçu de mon urologue tunisien. Il faut dire qu’il n’avait jamais vu un bilan uro-dynamique aussi singulier pour une personne ayant eu une incontinentation avec résection de la prostate. Mardi 22 Avril dernier, j’ai fait un bilan uro-dynamique afin de comprendre ce qui cloche (vu qu’on est en Avril : Je sais c’est con). Quelle ne fut pas ma surprise de m’apercevoir que le sphincter strié fonctionnait non seulement toujours mais que sa capacité est bien supérieure à la normale d’une personne n’ayant jamais été incontinenté. Mon urologue français était lui aussi très étonné de ce résultat totalement incompatible avec ce que j’ai subi. Bref, ce sera une histoire classée d’ici une petite semaine. Pour les néophytes, la pression de cloture suivant mon âge (capacité du sphincter à se contracter) ne devrait pas dépasser 53 (marge 20%). J’atteints entre 80 et 90. soit presque le double ! De quoi en perdre son latin ! Le plus étrange dans cette affaire c’est que j’ai tout de même des fuites. Le problèmes c’est la nuit, enfin lorsque je ne prends pas d’alfuzosine. Ce dernier est un alpha Bloquant sélectif et là encore mon urologue français ne comprends pas pourquoi il fonctionne alors que le vésicare a eu l’effet inverse. Le monde à ses mystères que la science ne peut expliquer !

Masculin, Féminin…et la sexualité dans tout ca ?

J’ai reçu aujourd’hui un message privé qui m’a interpellé. Il me pose une question très pertinente. Je dois avouer que j’ai été assez touché par ce message. Il met l’accent sur un point qui m’a longtemps perturbé : la gestion de ma sexualité avec mes envies singulières. En fait, je n’ai pas à proprement parler de sexualité normale. Je veux dire qu’une relation sexuelle avec une femme a toujours été un calvaire. Mon dernier Coit, c’était un 11 Juillet 2007 et franchement il m’a fallu surmonter une dernière fois cette hantise pour arriver à bander correctement. Je suis pourtant pourvu de tous les atouts utiles et nécessaires et comble de malchance, je plais beaucoup aux filles. Bref, j’ai traversé les années avec cette hantise d’aller au terme d’une relation normale avec une fille. Il faut dire que depuis que je suis môme, je me suis toujours senti attiré par le travestissement et bien évidemment les couches culottes. Deux passions qui ont fini par faire de moi un type assez singulier. Coté travestissement j’ai été très loin et je continue d’aimer ce jeu de rôle sans souffrir de ne pas être une fille. La photo en illustration (faite il y a 1 semaine), montre que ce coté ne m’a pas lâché. Il a fallu que j’adapte le coté fille à cette incontinence désormais quotidienne, aussi je ne porte plus de jupe droites mais j’opte pour des tenues en adéquation avec frous frous et robes évasées type soubrette ou sissy. La sexualité est bien sur présente cependant elle est “déviée”. Mes plaisirs solitaires ne sont plus masturbatoires (ça j’ai stoppé il y a plus de 3 ans). Je peux toutefois prendre un “certain” plaisir via une simple brosse à dent électrique ou bien simplement sous l’effet d’une bonne concentration. Pas simple à expliquer et cette “jouissance” est beaucoup plus proche de la jouissance féminine. D’ailleurs suite à la résection, l’éjaculation est rétrograde. C’est à dire que le “sperme” si j’en fabrique encore (rires) fini son chemin dans la vessie.
Coté nouvelles fraiches : Mon urologue m’a confirmé l’ultime intervention le 05 Mai prochain. Nous partons avec Nathy direction le soleil dans un Hotel avec piscine et tout le toutim (on va etre bien tintin !!!). Cette intervention sera très légère (une cht’tite incision du col vésical). On va profiter du soleil Tunisien et de cette population décidément adorable (ca va changer de la France et des cons).
Plus que 14 jours à attendre : Une broutille !!