Les Culottes de protection

Dans le précédent post, je vous ai parlé des Couches lavables. SI il existe un accessoire indispensable, lorsque l’on porte des couches, c’est sans aucun doute la culotte en plastique (ou caoutchouc pour les plus anciens). L’un ne va pas sans l’autre. Que l’on porte des couches jetables ou lavables, la culotte plastique est pour moi sine qua non. Une barrière anti fuite supplémentaire. Bien évidemment pour les couches lavables qui ne sont pas “tout en un” c’est même obligatoire. Quoi qu’il en soit je n’imagine pas une seule seconde mettre une couche sans la recouvrir de cet accessoire. Vous l’aurez compris, je suis un inconditionnel de la pissouserie à l’ancienne. J’ai à peu près testé toutes les marques de culottes existantes (ou ayant existé) sur la marché. Je me souviens des Sanygia, des Laborantines et autres marques françaises. Mes premiers émois, surtout avec la laborantine qui avait une odeur particulière (que l’on retrouve aussi chez Sanygia. Bref, Après des années d’errance mon choix s’est porté sur quelques modèles emblématiques comme Suprima. Incontestablement le meilleur fabriquant européen. Mon dévolu s’est aussi porté sur une marque d’outre atlantique un peu moins connue : Gary. Assez récemment, j’ai eu la très bonne surprise de m’apercevoir que Airoliver (Save Express) commercialisait sous son propre nom des culottes Suprima. La fabrication est en tous points identique et bien sur c’est moins cher. Voici donc les modèles que je porte au quotidien.

Suprima est une société située en Allemagne dans le nord de la Bavière. Elle fabrique des culottes pour pisseux depuis 1935. Les deux modèles que j’adore sont la 1211, une culotte fermée à enfiler. L’autre modèle est la 1249, une culotte à bouton pression. La qualité de fabrication est tout simplement inimitable. Ils maitrisent la soudure PVC et c’est un peu la rolls des culottes. Disponible chez Save Express.

Gary Manufacturing. Une boutique d’outre atlantique que j’adore. Cette boite existe depuis 1958. Autant dire qu’elle a équipé plusieurs générations de pisseux. Leurs culottes sont de très bonne facture. Ils proposent différentes culottes à pression ou bien à enfiler en PVC ou Euroflex. De la culotte pour les professionnels de la pissouserie en milieu hostile. Durable et ultra résistant. Personnellement je suis fan du modèle Comfort style en 7mil (à savoir plastique épais), à pression ou bien à enfiler. On les trouve facilement chez Changing times.

Save Express. Une boite de discount allemande qui propose un panel incroyable de couches et culottes pour l’incontinence. Ils ont mis recemment en place un partenariat avec Suprima et proposent les mémes modèles que ceux de Suprima mais en moins cher. C’est exactement la même usine qui réalise ces culottes (très certainement suprima). Deux modèles (à enfiler ou boutons pression : équivalent aux modèles 1211 et 1249). Reference Airoliver (save express) : 1001 et 1002. Disponible en plusieurs coloris (comme suprima)

Je termine avec les culottes en caoutchouc. Depuis quelques années l’offre de qualité s’est raréfiée. Il existe pourtant un site qui propose des culottes de bonnes qualité à prix raisonnable. Inkosafe propose des culottes en catouchouc plutot sympa. Deux modèles que j’aime bien. L0009 ainsi que L0008.

Les couches Lavables

Certains d’entre-vous le savent, je suis un inconditionnel des couches lavables. Non pas pour leur aspect écologique. La couche lavable est avant tout un accessoire qui confère à tout mouilleur de couche l’assurance de d’un derrière bien rembourré. Un gros paquet entre les fesses. Une physionomie caractéristique du gros mouilleur de couches. Bien que super pratique, la couche lavable reste cependant moins absorbante qu’une couche jetable et nécessite d’être bien plus épaisse à absorption égale. Dans cette jungle de la couche lavable j’ai pu tester bon nombre de protections. Avec le temps, mon choix s’est tout naturellement porté sur ce qui se fait de mieux sur la planète. A commencer par Aichner. Une marque allemande qui fait de superbes couches à boutons pression. Ils font aussi de jolis renforts de couches. la rolls des couches lavables en mon sens. Vient ensuite Babykins qui propose des couches à enfiler ainsi que des modèles à scratch. Là aussi J’adore. LeakMaster, une boite de Salt Lake City, donne elle dans l’extra épais avec sa couche à scratch all in one qui mérite 4 étoiles (photo d’illustration). Et enfin la fameuse Bambinex au nom très évocateur. Une couches à scratch elle aussi mais moins absorbante, sauf à y ajouter un renfort.

Tenue de pisseux.

Je viens de découvrir un nouveau site très sympa. Ils vendent des Bodies, des Polos à pression à l’entrejambe ainsi que des Pyjamas sous ma marque Rackety’s. J’ai reçu ce jour deux polos et ils me vont à la perfection. Un de mes ami a lui carrément fait fumer ca carte Bleue. L’avantage de cette marque c’est qu’elle propose des tailles habituellement indisponibles en grandes tailles. Je vous invite donc à aller jeter un oeil.
Le Polo body est un des accessoires indispensables à tout pisseux qui se respecte.
Il sied à merveille avec les pantalons taille élastique et sans boutons ni fermeture eclair à la braguette. Des pantalons que je trouve chez Bon prix.
Pour découvrir la boutique de Bodies et Pyjamas : https://www.disabled-clothing.co.uk/
Les Pantalons relax (j’en ai une bonne 10 aine : https://www.bonprix.fr/produit/lot-de-3-pantalons-garcon-a-enfiler-loose-fit-noir-stone-dark-bleu-stone-taupe-936373/

Le quotidien d’un pisseux

7 ans après ma dernière intervention chirurgicale (Nouvelle incontinentation), mon incontinence s’est bien stabilisée. Il faut dire que pour cette dernière intervention mon chirurgien a eu la main lourde. En théorie une incontinentation c’est une seule incision du sphincter strié à midi. Me concernant il l’avait déjà faite en novembre 2012 et j’avais réussi à cicatriser. Ce fameux 04 Mai 2014 il avait pratiqué une triple incision. L’effet a été immédiat.
Imaginez-vous découper une part de gâteau en 3 parts égales, c’est ce qu’il a fait à ce rebelle de sphincter.
Ce dernier a néanmoins réussi à perturber mes nuits quelques années encore. La bestiole a complètement lâché prise il y a maintenant un peu plus de 3 ans. Il faut dire aussi que je suis un “cas à part”. Désormais mon quotidien est ponctué de changement de couches. Ça ne me perturbe pas, au contraire j’y trouve une certaine satisfaction. Un plaisir honteux de s’apercevoir par exemple que j’ai mouillé mon canapé parce que j’étais plongé dans un film… Le WE j’utilise principalement des couches lavables (petites ou épaisses c’est selon).
Pour le travail et en famille, c’est plutôt du jetable. La couche étant bien sur systématiquement portée avec une culotte en plastique (ou bien caoutchouc). Dans un prochain post je détaillerai les couches et culottes que j’utilise. Pour faire taire certaines rumeurs, quand on est incontinent, on n’a pas besoin de se changer pendant la journée de travail. Les couches sont suffisamment absorbantes pour tenir la journée. Il n’y a qu’une ou deux fois où cette dernière a fui légèrement. Tout dépend aussi de ce que l’on porte comme couche. Basta les Tena et autres produits merdiques de grande surface. Personnellement je fais confiance à Rearz. Pour la nuit, j’ai bien sur mes petits secrets. Il est impératif de garnir le lit d’une alèse imperméable. C’est principalement la nuit que les “accidents” surviennent. Bien que je sois équipé d’un dispositif suffisamment absorbant, il m’arrive de me réveiller avec un lit et le body trempé (Ça c’est moins drôle). Le matin en semaine c’est c’est réveil avec la couche aux fesses, petit café puis direction la salle de bain. Je mets ma couche dans la machine à laver, je me nettoie les fesses et le zizi avec deux lingettes mixa bébé puis j’enfile une Inspire classique et une culotte plastique suprima. La journée Se passe sans encombre. Au retour du travail c’est bain, puis je change de couche pour une lavable (bien souvent Aichner et renfort). Vers 22h enfin je change à nouveau de dispositif pour la nuit. Pour la nuit c’est soit Bambinex et serviette pliée ou bien babykins à enfiler et renfort Bambinex). Voilà vous savez tout.

Bientôt le retour du Body

C’est un des Accessoires essentiels dans le quotidien d’un pisseux : Le Body.
Après la couche-culotte et sa culotte en plastique indispensable, il est le 3 ième maillon de l’infantilisation. Hormis sont utilités de maintien, le body bloque de facto l’accès à la zigounette. Une nuit en body, c’est l’assurance que bébé ne jouera pas à se faire plaisir. Une chasteté assurée par ce bout de tissu et quelques boutons pressions. Se mêlent alors humiliation et honte de se voir ainsi équipé.
Le body c’est le Sous vêtement identitaire et indispensable de la condition de mouilleur de couches. Boutons pressions sur le devant ou bien à l’entrejambe coupe droite ou enveloppante, encolure traditionnelle ou américaine, cet ustensile revient avec l’arrivée des premiers froids. L’été touche à sa fin et comme chaque année, je vais commencer à remettre ce sous-vêtement très utile. D’abord pour la nuit et, quand les températures seront moins clémentes, la journée aussi. Bien évidemment ils sont différents. En journée, discrétion oblige, ils sont unis et assez discrets. La nuit par contre, c’est plutôt motifs bébés et bien enveloppants, parfois en éponge. L’avantage  du body est de bien maintenir la couche en place et éviter qu’elle se mette à bailler et donc à fuir. Le problème c’est que sur certains sites de vente en ligne orientés fétichisme, ils sont peu adaptés et ont tendance à ne pas remplir leur fonction première. Difficile aussi de trouver des sites qui allient à la fois la qualité et le prix. Avec les années, j’ai pu trouver quelques sites ou je me fournis et qui répondent à ces critères primordiaux.

Mes bodies pour la nuit :
Tout d’abord le mythique site Babykins, cependant le choix se raréfie chez eux

Privatina propose des bodies d’une qualité incroyable, avec une gamme de produit assez sympathique. Bref, chez eux ce n’est pas le choix qui manque.

Mes Bodies en journée :
Je m’habille aussi chez Inpetto .Au départ ils vendaient à la fois leur production ainsi que la marque Sanetta. Avec le temps ils n’ont conservé que Sanetta ,qui reste cependant une très bonne marque (allemande là encore), spécialisé à la base pour les bébés et petits enfants. Là non plus, ils ne font pas les grandes tailles.

Citons la fameuse boutique Kiwisto. Ils ne font malheureusement pas les grandes tailles, mais pour peu que l’on ne soit pas trop grand, trop gros c’est l’idéal. Leurs patterns sont à la fois unis ou aussi à motifs. C’est de la très bonne qualité (Deutsche Qualität)